Collecter

Une collecte quotidienne assurée par les chauffeurs-laitiers

De la ferme à l'usine

7 jours sur 7, 24 heures sur 24, les chauffeurs-laitiers sont sur les routes. Ils  sillonnent plus de 6,6 millions de kms par an.  Toutes les 48 à 72 heures, ils passent collecter le lait de la traite, en suivant un parcours précis qui évolue en permanence. "Nous nous adaptons aux contraintes des producteurs, en tenant compte des heures de traite par exemple", explique Pierrick Gillet, responsable de la collecte de lait.

Le contrôle qualité commence à la ferme

Le rôle du chauffeur-laitier est essentiel pour le contrôle qualité. Lors de la collecte, le chauffeur effectue un contrôle visuel et olfactif pour vérifier que l'aspect du lait est conforme. Ensuite, il procède au pompage, qui dure 5 à 15 mn selon la quantité de lait (2 000 à 12 000 litres, selon les exploitations).

A chaque fois, il prélève un échantillon de lait, qui sera mis à la disposition d'un laboratoire interprofessionnel pour être analysé.

L'informatique embarquée assure la traçabilité de ces opérations. Le chauffeur-laitier renseigne toutes ces étapes dans sa feuille de route informatique.

{C}{C}{C}{C}{C}

visuelchevre.png

Les échantillons de lait prélevés dans chaque exploitation sont stockés au frais avant d'être analysés
Les échantillons de lait prélevés dans chaque exploitation sont stockés au frais avant d'être analysés

Le chauffeur-laitier joue aussi le rôle de "facteur" : il distribue aux producteurs les documents remis par la coopérative et les produits fabriqués à partir de leur lait. Il suffit aux producteurs de les commander  au préalable auprès de leur coopérative.

Arrivé sur le site industriel, le chauffeur pèse son camion-citerne sur un pont-bascule. Un échantillon est prélevé dans la citerne pour vérifier certains critères, comme la température du lait ou son acidité. Le lait jugé conforme est vidé dans de grandes cuves, pouvant contenir de            30 000 à 200 000 litres de lait. Le chauffeur-laitier termine par le pesage de son véhicule à vide, pour pouvoir calculer  le volume précis de lait collecté.

hci_fromagerie_0010.jpg

A l'issue de la collecte, le lait est vidé dans de grandes cuves, sur le site où il sera transformé
A l'issue de la collecte, le lait est vidé dans de grandes cuves, sur le site où il sera transformé

Avant de terminer sa tournée, il prépare le camion pour le chauffeur qui lui succédera : plein de gasoil et chargement des produits de la coop à remettre aux éleveurs qui les ont commandés.

Les tournées sont organisées pour réduire au maximum la distance parcourue par les camions de collecte autour des sites industriels. Elles sont effectuées à l'aide de citernes qui peuvent transporter jusqu'à 29 500 litres de lait. Elles sont équipées des dernières innovations, telles qu'une pompe à lait à gros débit ou le tableau de commandes situé à l'arrière du véhicule, pour sécuriser les opérations et faciliter la tâche des chauffeurs laitiers. Eurial a investi dans 16 nouvelles citernes entre 2012 et 2014 et renouvelle chaque année plusieurs citernes pour moderniser son parc en permanence.

citerne_0_0.jpg

 Les 155 chauffeurs laitiers sont formés à l'éco-conduite, une bonne pratique permettant de réduire les émissions de CO₂ de 1 000 tonnes par an
Les 155 chauffeurs laitiers sont formés à l'éco-conduite, une bonne pratique permettant de réduire les émissions de CO₂ de 1 000 tonnes par an

Visualiser la carte de la collecte du lait